TAHITI COTE CORPS

Cross River Productions / RFO Polynésie

Auteur(s) : Philippe Fréling

Réalisateur(s) : Philippe Fréling

Format : Documentaire

Année : 2010

Durée : 52’
CATALOGUE / TAHITI COTE CORPS

Synopsis :
Il y a, en Polynésie française, un véritable culte de la beauté physique. Pas un mois sans que se déroule, ça et là, un « concours de beauté », l’élection, par un public toujours passionné, de la plus belle vahine, ou du plus beau tane… Quelle est l’origine d’un tel phénomène de société ? Lorsque les navigateurs, au 18ème siècle, débarquent à Tahiti et dans les autres îles, c’est l’image d’une population belle, sensuelle, indolente, s’adonnant innocemment aux plaisirs charnels, qui s’impose à leurs yeux ébahis, émerveillés. Cette image a traversé les époques. Les touristes ont aujourd’hui remplacé navigateurs, colons et missionnaires, et sans doute y a-t-il toujours dans le comportement physique des Polynésiens une manière de continuer, malgré tout, à s’y conformer. Sollicitant les explications et les analyses d’anthropologues et d’historiens, le film va au-delà de cette réalité pour entrer plus en profondeur dans la culture proprement polynésienne. Il met ainsi en lumière la place du corps et de la beauté physique dans la culture ma’ohi. Être beau est ici une exigence spirituelle plus que purement esthétique. En prenant soin de leur corps (s’alimentant dans le respect des rythmes de la nature), l’enjolivant (utilisation du monoï, des fleurs, pratique du massage et du tatouage), l’entretenant afin de lui prodiguer force et sensualité, le film montre que les Polynésien et les Polynésiennes, dans la tradition et les croyances qui sont les leurs, communiquent avec leurs ancêtres, donc avec leurs dieux.